Pyrénées de cirque      Pirineos de circo      Pirineus de circ

Enregistrer au format PDF

La formation, un espace de contact

Toutes les versions de cet article : [català] [Español] [français]

Par Cesc Martínez, Zirkolika

La caractéristique principale de circ que o ! est l’effort pour instaurer des relations et des échanges artistiques, et donc culturels, entre les territoires de l’axe pyrénéen. Au-delà des dispositifs concrets destinés à la création et la diffusion, les écoles du Lido (Toulouse, école supérieure) et Rogelio Rivel (Barcelone, préparatoire) sont entrées dans l’ensemble des actions en permettant à leurs élèves, futurs artistes de cirque, de bénéficier des particularités de chaque lieu. Une preuve de plus que circ que o ! a ses fondements dans le territoire.

Ces écoles ont développé trois types d’activités : l’organisation d’une université d’été, qui aura lieu prochainement à Jaca ; la participation d’élèves des deux centres de formation à des stages communs, et les pistes ouvertes qui, selon Tere Celis de Rogelio Rivel, « ont très bien fonctionné ». Elle explique les avantages de cette relation : « Lorsque le Lido a eu un atelier ou un professeur qui nous intéressait, nous avons pu envoyer des élèves là-bas à travers de circ que o ! Cela a permis que, malgré le petit budget de l’école, nous avons pu élargir l’offre et la formation de nos élèves ». Cela a fonctionné aussi dans l’autre sens. Aurélie Vincq du Lido, se rapportant aux pistes ouvertes, ou essais de cirque, admet qu’« elles ont permis un dialogue entre les élèves et une rencontre entre des styles et des esthétiques différents. Bien que l’objectif ne soit pas de monter un spectacle commun mais de partager la répétition. Au Lido on a fait des montages en une seule journée, avec l’objectif de ne pas avoir trop de temps pour penser, mais plutôt d’obliger chacun à exploiter au maximum ses ressources ». Tere Celis affirme que c’est une méthode « très intense et intéressante, parce qu’elle prépare les élèves à arriver dans un lieu et agir en ne tenant en compte que la représentation. »


Piste Ouverte à Rogelio Rivel, Novembre 2009 © Ulls


Les échanges d’élèves et de professeurs dans des cours techniques et des ateliers de recherche théâtrale ont commencé il y a trois ans, en parallèle à circ que o ! Dès le début, on avait proposé que les élèves puissent participer au dispositif Chemins Émergents, mais les différences entre les deux écoles ont empêché que ce soit automatique. Les élèves qui terminent leur deuxième année à Rogelio Rivel ne sont pas assez préparés pour faire partie du dispositif et, d’autre part, le Lido a ses propres voies d’insertion professionnelle et ses élèves sortent d’emblée avec une proposition pour entrer sur le marché. En définitive, sept élèves ont participé à Chemins Émergents, sur un total de 400 professionnels et amateurs qui ont bénéficié de l’ensemble des dispositifs de circ que o !

L’université d’été dernière dévie de l’idée d’origine. Selon Tere Celis, « il faudra attendre les prochaines années pour s’en approcher ». Principalement dirigée par le Lido, l’université d’été de cette année prendra la forme d’un stage partagé entre des élèves de deuxième année des deux centres, qui présenteront ensuite leurs spectacles. Aurélie Vincq explique : « Nous avons travaillé en collaboration entre les deux écoles. Le Lido s’est chargé d’organiser une rencontre de deux jours avec la Compagnie Singulière (France) avec des ateliers théâtre, de danse urbaine, de déplacement acrobatique et chorégraphique. »

Télécharger le PDF Ici


Graphisme : Creadores de Ocio Crédits photos : la Grainerie, APCC, Poussière d’Image, Fanette Bruel, Guillaume Gouache, Eva Ferres.

Extranet | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Agenda